les webreportages de france inter

Tout en haut, il y a la radio...  

... et la télévision numérique terrestre, la téléphonie mobile… 

Tout en haut de la Tour Eiffel, à 324 mètres au-dessus du sol, plus d’une centaine d’antennes diffusent les programmes de 32 stations de radio et de 46 chaînes de télévision.



Un reportage de Thibault Lefèvre et Antoine Giniaux. 

Graphisme : Mariel Bluteau  

Érigée en 1889, la “Tour de 300 mètres” a été imaginée pour surplomber Paris pendant 20 ans. 125 ans plus tard, le monument de Gustave Eiffel est le premier émetteur d’Europe.


Au début du XXème siècle, la radio a sauvé la Tour Eiffel. 
Aujourd’hui, la Tour Eiffel rend possible la radio. 

Deux ascenseurs et deux escaliers. ll faut une bonne vingtaine de minutes pour monter au sommet du plus haut monument de Paris. Au pied des 116 antennes qui assurent la diffusion de la télévision et de la radio à près de 12 millions de Franciliens, le directeur de la diffusion de Télédiffusion de France (TDF), Jean-Louis Mounier nous attend.


Nous sommes à 276 mètres au-dessus du sol, un peu moins de 310 mètres au-dessus de la mer, l’homme qui tient en main la télécommande de tous nos écrans est au sommet de la Tour Eiffel, au pied des antennes.

1903 : installation de la première antenne. L’émetteur TSF porte à 400 kilomètres. La Tour mesure 312 mètres.


1909 : la portée de l’émetteur est de 6 000 kilomètres. 

Trois ans plus tard, sa portée est mondiale.


1925 : Edouard Belin effectue les premiers essais de télévision.


1953 : le couronnement de la Reine Elizabeth II est retransmis en Eurovision.


1957 : installation du mât de diffusion. La Tour culmine à 318 mètres. Deux ans plus tard, il diffuse des programmes hertziens dans toute l’Ile-de-France.  


2000 : installation d’une nouvelle antenne. La hauteur de la Tour est désormais de 324 mètres.


17 janvier 2005 : le premier émetteur TNT est installé. Il diffuse dans un rayon de 80 kms.


2013 : expérimentation de la diffusion en mobilité (smartphones, tablettes, télévision dans les transports publics).

La Tour Eiffel est une antenne  
Émettre et diffuser   
La Tour Eiffel est une radio  

Avant d’être seulement une antenne, la Tour Eiffel était une station de radio. Dans les années 20, il faut tout inventer. Sous l’impulsion de Maurice Privat, les premiers journalistes, animateurs et réalisateurs de Radio Tour Eiffel créent les formats encore utilisés aujourd’hui : les chroniques, la météo, les jeux radiophoniques, les concerts en direct et le journal d’information appelé à l’époque “Journal parlé”.  


Le 3 novembre 1965, Francis Cover invite dans le Journal de Paris Ile-de-France sur France Inter, quatre fondateurs du”journal parlé”. Georges Delamare est à l’époque rédacteur en chef, Pierre Descaves est journaliste, Paul Castan et Alex Surchamps sont animateurs. Quarante ans avant cet échange d’une quinzaine de minutes, ils étaient aux commandes de la première édition d’information de Radio Tour Eiffel, un journal composé d’une succession de commentaires d’actualité de sept minutes en moyenne. 
24 décembre 1921 : Début de la diffusion des émissions quotidiennes. Elles durent une demi-heure et sont composées d’un bulletin météo, d’une revue de presse et d’un morceau de violon.

6 février 1922 : Inauguration officielle en présence du Sous-Secrétaire d'État des P.T.T. Paul Laffont, des comédiens Yvonne Printemps, Sacha Guitry et Lucien Guitry. Lucien Guitry lit au micro un poème de Victor Hugo "Ô Soldats de l'an II".


Janvier 1924 : Créés par des militaires, les programmes de Radio Tour Eiffel sont confiés à des civils, les membres de l’association des Amis de la Tour.


3 novembre 1925 : diffusion du premier “journal parlé.


4 novembre 1927 : les studios du pilier nord de la Tour Eiffel sont transférés au Grand Palais. La Fédération nationale radiotéléphonique de la Tour Eiffel succède à l’Association des Amis de la Tour.


29 juillet 1939 : Les PTT cède la gestion de Radio Tour Eiffel à la Radiodiffusion Française Nationale, l’ancêtre de la RTF puis de l’ORTF.


6 juin 1940 : Radio Tour Eiffel cesse ses 

diffusions. Douze jours avant l’arrivée des 

Allemands à Paris, les émetteurs sont détruits.


Radio Tour Eiffel 
en quelques dates  
Le 24 décembre 1921, un sapeur-télégraphiste, un militaire, présente la première émission diffusée du poste de la Tour Eiffel. Ces premiers mots sont : “Allo, Allo, ici poste militaire de la Tour Eiffel.”

Qui a écouté cette émission ? Pas grand monde selon Cécile Méadel. Nous avons interrogé cette chercheuse en sociologie de l’innovation dans son bureau de l’école des Mines à Paris. 
 “La radio de 1921, c’est surtout un loisir de technophile”

Dès sa conception, La Tour Eiffel est pensée comme un terrain d’expérimentation. Les champs d’étude sont évidents: l’astronomie, la météorologie, Eiffel lui-même se livre à des expériences poussées en aérodynamique.


Une douzaine d’années après la construction de sa Tour, il rencontre un autre Gustave, un ingénieur trentenaire, capitaine de l’armée.  En 1903, Gustave Ferrié peine à convaincre la grande muette d’émettre par les ondes. Gustave Eiffel lui donne sa chance. En quelques années, les expériences de Ferrié sont concluantes. La transmission sans fil (TSF) est adoptée par l’armée.


Un émetteur au sol et une antenne pour diffuser. Le principe est né au début du XXème siècle. Au sommet : une antenne, au sol : une station d’émission. Aujourd’hui, les locaux techniques de TDF sont installés à 100 mètres du pilier ouest, sous la Tour Eiffel.  Il y a un siècle, l’armée choisissait le Champ-de-Mars. Sous terre déjà, elle construit la première station radiotélégraphique, dans un bunker… La Société d’exploitation de la Tour Eiffel a installé ses bureaux dans ce qu’elle appelle la “cantonnement”. Son responsable de la maîtrise d’oeuvre, Stéphane Roussin, est au sous-sol.


 La radio a sauvé la Tour Eiffel 
La radiotélégraphie sur (et sous) la Tour Eiffel en quelques dates
1889 : Construction de la Tour Eiffel. La concession est de 20 ans.  


5 novembre 1898 : Eugène Ducretet réalise les premiers essais de télégraphie sans fil entre la Tour Eiffel et le Panthéon. Il émet en morse. L’année suivante, les ondes traversent la Manche.


1903 : Gustave Ferrié installe une antenne sur la Tour Eiffel et construit une station de radio sous le Champs-de-Mars.  


1909 : L’armée adopte la TSF (télégraphie sans fil). Construction de la première station radiotélégraphique dans le bunker du Champs-De-Mars.


1910 : Paris renouvelle la concession de Gustave Eiffel.


24 avril 1910 : l’armée procède aux premiers envois de signaux destinés à la marine.


1913 : les ondes électriques franchissent l’Atlantique.


1914 : L’interception d’une communication ennemie permet à la France de remporter la Bataille de la Marne début septembre. Un an plus tard, la station intercepte des messages qui permettent l’arrestation de l’espionne Mata Hari.


15 janvier 1920 : le poste de la Tour Eiffel est transféré du ministère de la Guerre à celui des PTT.


1999 : fin des diffusions du bunker du Champ-de-Mars. Aujourd’hui, il héberge les bureaux de la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel et de ses prestataires. 

 1906 : Gustave Ferrié expérimente la TSF de la Tour Eiffel

Source : Collection du Musée de Radio France

A vivre sur les ondes

Le zoom d’Antoine Giniaux, “Du bunker à l'antenne de la tour Eiffel” diffusé vendredi 6 décembre à 7h15 sur France Inter. 
Rendez-vous, vendredi 6 décembre de 7h à 9h, la matinale de France Inter au sommet de la Tour Eiffel.  

Lise Gayot (Musée de Radio France)

Caroline Wiegand  et Romain Couturier (service de documentation de Radio France)

Thierry Dupin (programmation musicale de France Inter)

Sophie Gillery et Etienne Manchette (INA)
“Tout là-haut il y a la radio” a été réalisé avec l’efficace collaboration de :

Partagez ce reportage avec